Queen ou l’illustration de l’intelligence créative

Quelques enseignements tirés du visionnage de Bohemian Rhapsody
sur les mécanismes du processus créatif.

L’automne étant désormais bien installé, j’aime à passer des soirées cocoon, devant un film de qualité, dans la douce chaleur de mon intérieur. Passionnée par la musique, par l’art, et par la dynamique créative dans son ensemble, je choisis Bohemian Rhapsody que je n’avais pas eu l’opportunité de découvrir en salle.

Je ne me lance pas ici dans une critique cinématographique, je n’en ai ni l’envie, ni les compétences ! Mais j’ai apprécié la douceur, les qualités humaines et la grande sensibilité qui ressort du personnage de Freddie Mercury, tel qu’a choisi de le dépeindre le réalisateur.

Prenons de la hauteur et inspirons nous

Ceci étant dit, j’ai surtout été interpelée par un passage bien précis du film, qui consacre pour moi une illustration parfaite de ce qu’on peut nommer un peu conceptuellement « intelligence collective ». En l’occurrence, ce processus est mis au service de la création artistique, d’où le titre de cet article, en lien avec mon savoir-faire : cultiver au sein d’un groupe ou pour un individu sa capacité créative. Celle-ci ne sert pas uniquement, et de façon caricaturale, à créer des œuvres, mais à bien d’autres choses dans notre quotidien, personnel comme professionnel :

  • envisager de nouvelles solutions à un problème ;
  • prendre confiance en soi et revaloriser son estime ;
  • consolider un groupe en utilisant la complémentarité de chaque individu ;
  • gagner en autonomie, en confiance et en responsabilité en développant sa capacité à être force de proposition…

Dans ce film, il y a pour moi deux moments charnière dans l’activité artistique des personnages :

  1. le moment où Freddie Mercury, en proie à un mal-être lié notamment aux conflits internes qui rongent le groupe et la sérénité de chacun, mais également sous la mauvaise influence d’un partenaire qui priorise le rendement financier de l’artiste, décide de mener sa carrière en solo
  2. le moment où il revient vers ses anciens partenaires pour recomposer le groupe à l’occasion du Live Aid, concert caritatif monumental de Wembley.

Dans la première phase évoquée, l’artiste choisit de se dissocier du groupe dans un moment de grande fragilité. Il leur lance l’affirmation suivante : je n’ai besoin de personne.

Il s’engage donc dans la production de deux albums solo qui ne le satisferont pas.

Il reviendra alors vers ses amis, avec l’affirmation contraire : sans vous je ne suis rien, et sans moi vous n’êtes rien.

Pourquoi ?

Le personnage de Freddie Mercury l’explique très simplement dans la deuxième phase, où il demande pardon à sa « famille » musicale : il n’a pas réussi à produire avec le même génie tout seul, parce qu’il lui a manqué la contradiction, la confrontation, la différence d’opinion, l’apport crucial des idées des autres qui faisaient toute la richesse de leur co-production.

Il évoque d’ailleurs cette force très en amont dans leur aventure, pour séduire l’éminent label EMI. En réponse à la question qui leur est posée : qu’est-ce qui fait de vous un groupe différent ? Il affirme avec beaucoup de panache dans le film que c’est la différence de chacun, et l’acceptation heureuse de cette différence, qui fait la singularité de leur groupe. Parce qu’ils ont su la transformer en complémentarité créatrice.

Comment sortir de la crise ?

Alors, comment vont-ils faire pour recommencer à fonctionner ensemble tout en exploitant ces différents points de vue sans pour autant générer du conflit ? Le groupe se régule naturellement en posant un cadre sécurisant pour tous, en posant des règles de base acceptées par tous, car vécues comme équitables et respectueuses de l’apport de chacun.

En l’espèce :

  • que chaque production, quel qu’en soit l’initiateur, sera signée par le groupe
  • que les profits soient redistribués à part égales.
Vous allez me dire : mais pourquoi je vous parle de tout cela ?

Parce qu’on peut extrapoler cela à n’importe quel groupe de travail, et le mener à sublimer sa production. Pour cela, on peut décider de :

  • Voir la différence comme une source de richesse, en sachant identifier les complémentarités pour les assembler et en respectant les singularités de chacun
  • Poser un cadre de fonctionnement (comme les québécois disent : « identifier dans quel bac à sable on joue ») pour que chacun puisse s’exprimer plus librement.

De cela, il peut en sortir un véritable génie collectif, qui remplira peut-être le stade de Wembley et l’emportera dans une transe inoubliable.

Evidemment, ce film, ce n’est pas que ça

Au delà de ces considérations, on peut apprécier dans le film la place faite à l’affirmation de soi, à l’importance du lien d’affection, aux vertus du pardon, à l’importance de la reconnaissance parentale… En plus d’apprécier l’utilisation de nombreux lives de Queen. Je vous le recommande donc, pour la musique, les acteurs, et la façon dont l’histoire des personnages est traitée.

Mais ce soir, j’ai envie de dire : merci Freddie d’avoir osé être celui que tu avais toujours voulu être, et au réalisateur pour cette leçon de management.

3 commentaires sur « Queen ou l’illustration de l’intelligence créative »

  1. Merci Marion , oui excellent film que j’avais eu l’occasion de voir (autrefois ?😉)
    l’analyse et la transposition sont pertinente.
    L’ évolution du management post covid avec la prise en compte de la porosité croissante « vie personnelle / vie professionnelle » semble conduire les organisations vers plus de prise en compte des flux de nos émotions personnelles et collectives, qui ne cessent pas lorsque l’on arrive au travail ou quand nous rentrons à nos domiciles.
    En l’occurence, la richesse de l’assemblage complémentaire des émotions/compétences et singularités des membres de Queen les ont conduit au génie et au succes .. a méditer donc dans nos équipes

    Aimé par 1 personne

Répondre à Montalti Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :