En 2022, changeons de focale !

Changeons de focale en 2022

Janvier est la saison des vœux ! Ce terme m’évoque l’onirisme des contes des Mille et une nuit, et plus particulièrement l’histoire d’Aladdin ou la lampe merveilleuse. Frottez-la et il en sortira un génie qui exaucera tous vos souhaits. Mais si nous devions n’en avoir qu’un seul, lequel choisiriez-vous ? Pour ma part, j’opterais peut-être pour la capacité à me satisfaire de ce que la vie m’offre, dans les bons comme les mauvais moments.

Une capacité mise à mal depuis des décennies  

L’abondance des 30 glorieuses nous a laissés penser que tout deviendrait de plus en plus accessible, que nous nous dirigions vers une société plus égalitaire face aux ressources et au divertissement. Force est de constater que cette utopie a pris un sacré coup dans l’aile, la crise que nous traversons agissant comme un révélateur, mettant en exergue la fragilité de notre humanité. Nous avons été habitués à trouver notre satisfaction dans la consommation. Nombreux sont ceux qui se chagrinent de plus avoir accès à telle ou telle occupation. Quelle secousse ! Notre époque nous rappelle que rien n’est infini et nous contraint à un quotidien marqué de certaines privations.

De plus, les valeurs de compétition et de comparaison, issues de notre culture occidentale, sont valorisées comme des moteurs pour atteindre nos objectifs, avancer dans notre vie, ou conserver notre motivation. Elles reposent en partie sur la focalisation sur ce qui nous manque et sont censées nous mettre en mouvement pour l’obtenir. Mais elles sont aussi source de dévalorisation et de stress. Si nous décidons de nous contenter de ce que nous avons, nous pouvons être jugés comme faible d’ambition ou nonchalant.

Nous ne sommes définitivement plus habitués à faire face au manque avec sérénité.

Pourtant, être envieux (par comparaison aux autres, de ce qu’ils ont, de ce qu’ils font, de comment ils vivent) constitue un poison qui peut miner notre existence, quel que soit le contexte. L’insatisfaction chronique, la fuite en avant vers le toujours plus, et l’ingratitude vis-à-vis de nos acquis (culturels, sociaux, et même sanitaires !) sont directement issus de cette façon d’appréhender notre existence.

Une alternative apaisante

Et pourtant, comme disait Aznavour, pourtant ?

N’est-ce donc pas le moment de faire preuve de créativité en trouvant de nouvelles sources d’épanouissement ? N’est-on plus capable de choisir des alternatives accessibles qui nous rendent heureux ? Même si certaines de nos habitudes doivent changer, ne peut-on pas en créer de nouvelles qui nous apportent de la satisfaction ? Et si en 2022, nous entrainions notre esprit à tourner son attention vers tout ce qui nous rend déjà heureux : les biens qui nous réjouissent, les capacités physiques ou intellectuelles qui nous permettent de réaliser des choses, les relations qui nous apportent de la joie ?

Ceci devient possible quand on apprend à cultiver une saine acceptation, plutôt qu’une triste résignation. Evitons de nous laisser happer par la colère et la frustration, inventons notre propre environnement de bien-être. Choisissons d’explorer ce qui nous rend vraiment heureux.  En stratégie, on appelle cela capitaliser sur ses forces. Et c’est bien souvent l’option la plus payante. Plutôt que d’essayer d’être mince alors qu’on se sent gros (et je parle de perception, pas d’obésité), pourquoi ne pas cultiver la mise en valeur de nos rondeurs au lieu de se priver de nourriture ?

Concrètement, comment faire ?

Cela passe par des changements anodins et peu coûteux, mais qui demandent par contre de la ténacité, de la régularité dans la pratique : on ne change pas de focale sans entrainement.

Vous avez une jolie vue de votre fenêtre ? Regardez-la plus souvent ! Vous aimez écrire ? Prenez la plume régulièrement ! Vous aimez la compagnie de votre voisine ? Invitez-la à partager plus d’activité avec vous ! Vous adorez votre pull moutarde ? Portez-le dès que possible ! Vous aimez votre bouche mais détestez vos yeux ? Trouvez les moyens de la mettre en valeur, plutôt que de vous cacher derrière des lunettes noires. Et ce, tous les jours.

Célébrez, remerciez, faites preuve de gratitude. Il existe à ce propos de véritables cahiers de gratitude, pour consigner les événements dont on est reconnaissant, chaque jour qui passe.

Sérieusement, à quoi ça sert ?

A créer de nouvelles connexions neuronales, grâce à la répétition, afin d’en faire un mode de fonctionnement automatique de notre cerveau. Petit à petit, nous serons de plus en plus aptes à capter ce qui est bon dans notre journée, et ferons moins attention à ce qui est désagréable. Voici une étude qui étaye ce propos : https://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/04/26/18089-montrer-gratitude-rend-plus-heureux

Si vous souhaitez accélérer cette transformation qui vous apportera une meilleure qualité de vie au quotidien, je vous recommande de vous engager dans une session d’apprentissage de méditation de pleine conscience. Inspirée des thérapies cognitives et comportementales, la mindfulness nous apprend à identifier nos modes de pensée automatiques. Plus précisément, dans la réduction du stress ou la prévention de la dépression, il est demandé dans le protocole d’identifier les événements qui nous rendent heureux dans notre quotidien, et de réorganiser celui-ci pour leur faire plus de place. Qu’il s’agisse de promener son chien ou boire une menthe à l’eau, peu importe. Il est ici question de réagencer volontairement nos journées pour les rendre plus agréables. Et cela passe par un changement de nos actes, qui impactent à terme notre humeur et notre sentiment de bonheur.

Je prépare actuellement la mise en place de deux sessions d’enseignement, en présentiel et en distanciel, à compter de fin janvier. Je vous tiendrai au courant dès que le programme et les conditions seront déterminées.

A très bientôt !

Et bonne année à vous, dans la considération de tous les bonheurs qui émaillent et font briller votre quotidien.

2 commentaires sur « En 2022, changeons de focale ! »

  1. Cc ma belle Amie du sud et très belle année à toi, ton texte m’a beaucoup inspiré 🙂 et je pense que je ferai partie de tes élèves sur ces programmes La fin de l’année a été très Compliquée c’est pq je n’ai pas Beaucoup pris de Temps pour te parler Je t’embrasse fort

    Envoyé de mon iPhone

    >

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :